La naissance des académies protestantes et la diffusion du modèle (Lausanne, 1537, Strasbourg, 1538), édité par Monique Vénuat et Ruxandra Vulcan

La naissance des académies protestantes et la diffusion du modèle (Lausanne, 1537, Strasbourg, 1538), édité par Monique Vénuat et Ruxandra Vulcan

A la suite d’événements mouvementés, la Réforme se dote, dans les années 1530, de lieux d’enseignement nouveaux, évidemment hors de l’Université médiévale, mais avec néanmoins un statut d’institution officielle, soutenus, à la manière du collège royal ou bien des académies italiennes, par le pouvoir politique. Dans la mouvance de la restauration des anciens collèges sacrés, ces institutions sont inscrites dans une nouvelle culture qu’elles désirent promouvoir.

Ce livre a fédéré des spécialistes afin de mettre en valeur non seulement la renovatio théologique, mais également celle des arts libéraux, en particulier des trois arts du langage, la rhétorique, la dialectique et la poétique, de même que la nouvelle pédagogie dialogique, sans oublier l’enseignement des trois langues anciennes ni la fondation de bibliothèques.

Le propos est de renouveler la question dans toute son envergure en l’actualisant dans l’histoire : vient d’abord l’apport zürichois de la Schola tigurina, puis un regard sur les fondements pédagogiques des institutions. la deuxième partie est consacrée aux influences respectives des Académies de Lausanne et de Strasbourg sur les académies de la France méridionale et celles du sud de l’Allemagne, puis de la Hollande et de l’Europe centrale jusqu’à la constitution d’un réseau protestant de la Mer noire et à des prolongements outre Atlantique, en Nouvelle Angleterre.